Critiques littéraires de la rentrée 3

Publié le par Thomas CLERMIDY

Les années perdues/ Amour à mort à Brou/ Une jeunesse française
Les années perdues/ Amour à mort à Brou/ Une jeunesse française
Les années perdues/ Amour à mort à Brou/ Une jeunesse française

Les années perdues/ Amour à mort à Brou/ Une jeunesse française

Critiques personnelles de livres lus. Les propos appartiennent à l’auteur de ce blog.

 

 

  • Les années perdues de Mary HIGGINS-CLARK : Maria découvre sa mère, une arme à la main, devant le cadavre de son père. Ce dernier avait élucidé une lettre de Jésus à Joseph d’Arimathie. Un polar très moyen qui ne laissera pas un souvenir impérissable. L’ouvrage existe en médiathèques.

 

 

  • Amour à mort à Brou  de Robert FERRARIS : L’inspecteur BONNIER et sa femme Florence viennent visiter le Monastère Royal de BROU et découvre un meurtre sordide. BONNIER accompagné de ses acolytes décide d’enquêter. En tant que familier du lieu et des personnages passés et présents, j’ai été séduit par ce roman policier. L’intrigue est habile, le monument mis en valeur, les personnages fictifs mais non loin de la réalité. Bref, un bon moment de lecture que chaque burgien, familier ou pas du site de BROU, aurait intérêt à lire. Le roman existe en médiathèques et en librairies.

 

 

 

  • Une jeunesse française de Pierre PEAN : Le journaliste Pierre PEAN enquête sur la vie de François MITTERRAND et plus précisément entre 1934 et 1947. On voit le trajet d’un homme opportuniste qui commence par fréquenter les milieux catholiques traditionnels et les ligues d’extrême- droite, qui deviendra ensuite fonctionnaire vichyssois, puis qui rejoindra finalement la Résistance. Ce livre, paru en 1994, fut polémique. L’ouvrage reste intéressant car on apprend des choses sur MITTERRAND qui était comme tous les autres, roublard et opportuniste. Le récit est disponible en médiathèques et en librairies.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article