Voyage à travers la culture hispano-portugaise

Publié le par Thomas CLERMIDY

CERVANTES, Don Quichotte
CERVANTES, Don Quichotte

CERVANTES, Don Quichotte

VELASQUEZ, Autoportrait/Portrait de Philippe IV
VELASQUEZ, Autoportrait/Portrait de Philippe IV

VELASQUEZ, Autoportrait/Portrait de Philippe IV

GOYA, Autoportrait/Le parasol/Tres de Mayo
GOYA, Autoportrait/Le parasol/Tres de Mayo
GOYA, Autoportrait/Le parasol/Tres de Mayo

GOYA, Autoportrait/Le parasol/Tres de Mayo

BA Goya de Carlos SAURA

LE GRECO, Autoportrait

LE GRECO, Autoportrait

MIRO, Bleus
MIRO, Bleus

MIRO, Bleus

BUNUEL

BUNUEL

BA Un chien andalou

GARCIA LORCA/PESSOA
GARCIA LORCA/PESSOA

GARCIA LORCA/PESSOA

Best of Amalia RODRIGUES

Ana MOURA, Leva me aos Fados

Notre voyage commence à Madrid devant une statue qui représente CERVANTES (1547-1616), célèbre auteur de Don Quichotte et symbole de l’Espagne littéraire. Puis nous continuons notre visite de la ville en entrant dans le musée du Prado. Là-bas, nous contemplons les peintures de VELASQUEZ (1599-1660) qui fut le peintre du roi Philippe IV ainsi que les peintures de GOYA (1746-1826) qui représentent à la fois des scènes légères madrilènes et des critiques du bonapartisme en Espagne. On notera aussi qu’un remarquable biopic sur GOYA a été réalisé par Carlos SAURA en 1999.

Puis nous reprenons notre route pour visiter Tolède et saluer la mémoire du peintre LE GRECO (1541-1614).

Nous visitons ensuite la ville de Barcelone et nous arrêtons au musée MIRO (1893-1983) pour rendre hommage au peintre surréaliste éponyme. Le surréalisme est un mouvement artistique très important dans la culture hispanique. En effet, hormis MIRO, on se rappellera que le peintre DALI (cf. article à son sujet) et le cinéaste Luis BUNUEL (1900-1983) furent également deux représentants phares de ce mouvement qui fait la part belle aux rêves et à leurs interprétations psychiques (cf. à ce sujet le film de Luis BUNUEL Un chien andalou).

Enfin notre voyage en Espagne se termine à Madrid devant GUERNICA de PICASSO (cf. illustration dans l’article consacré à PICASSO). Devant ce tableau, nous pensons à l’auteur GARCIA LORCA (1898-1936) assassiné en pleine guerre d’Espagne. Parmi ses grandes œuvres littéraires, on peut citer La casa de Bernarda ALBA.

Puis nous partons pour le Portugal. A Lisbonne, nous traversons la place du Commerce et nous observons avec attention la plaque commémorative du grand écrivain et poète portugais PESSOA (1888-1935). Le soir, nous écoutons un concert de Fado Hommage à Amalia RODRIGUES par Ana MOURA. Puis nous rentrons en France, heureux d’avoir fait de belles rencontres.

En conclusion, je vous conseille de lire et voir les références mentionnées ci-dessus.

Sources : Les références mentionnées ci-dessus.

Commenter cet article