Les meilleurs péplums au cinéma

Publié le par Thomas CLERMIDY

BA Quo Vadis

BA Jules César

BA Ben Hur

BA Spartacus

BA Cléopâtre

Extrait de La chute de l'Empire Romain

BA Gladiator

BA Alexandre

BA Agora

Souvent considéré comme un genre cinématographique secondaire, le péplum mérite néanmoins d’être redécouvert à travers quelques films qui ont marqué son histoire.

 

  • Quo Vadis de Mervin LEROY (1951) : l’histoire d’amour entre un général romain et une esclave chrétienne sous le règne de l’empereur NERON. Un classique du péplum à voir au moins une fois dans sa vie.

 

 

  • Jules César de Joseph MANKIEVITZ (1953) : L’assassinat de César vu par MANKIEVITZ. Forcément un classique à ne pas rater.

 

 

 

  • Ben Hur de William WYLER (1959) : Un classique du péplum que l’on ne présente plus. Je vous conseille de le voir si vous ne l’avez pas encore vu.

 

 

  • Spartacus de Stanley KUBRICK (1960) : L’histoire de l’esclave Spartacus qui participa à de nombreux combats de gladiateurs. Un classique du péplum à voir et à revoir.

 

 

  • Cléopâtre de Joseph MANKIEVITZ (1963) : L’histoire d’amour entre Cléopâtre et César puis entre Cléopâtre et Marc-Antoine. Un classique du péplum à ne pas manquer.

 

  • La chute de l’empire romain d’Anthony MANN (1964) : La chute de l’empire romain vu par Anthony MANN. Un grand péplum à voir et à revoir.

 

 

  • Gladiator de Ridley SCOTT (2000) : Ridley SCOTT ressuscite un genre disparu et signe un des plus grands péplums de tous les temps. A visionner.

 

  • Alexandre d’Oliver STONE (2004) : L’histoire d’Alexandre le Grand. Boudé par le public à sa sortie, ce péplum mérite néanmoins d’être redécouvert.

 

 

  • Agora d’Alejandro AMENABAR (2009) : L’histoire de la destruction de la bibliothèque d’Alexandrie. Un péplum méconnu à découvrir.

 

Tous ces films sont disponibles en médiathèques.

Sources : Les films mentionnés ci-dessus. Encyclopédie du cinéma.

Commenter cet article