JEAN VIGO (1905-1934), cinéaste censuré

Publié le par Thomas CLERMIDY

Jean VIGO

Jean VIGO

BA Zéro de conduite

BA L'Atalante

Le cinéma de Jean VIGO est peu connu car il fut censuré par les autorités de l’époque. En effet, le film Zéro de conduite dans lequel des élèves d’un pensionnat se rebelle contre leurs maîtres fut jugé comme un « pamphlet libertaire » et censuré par les autorités françaises jusqu’en 1946. On peut aujourd’hui redécouvrir le film en DVD.

Son chef d’œuvre, L’Atalante, fut aussi retirée de l’affiche une semaine après sa sortie car le film « faisait l’éloge de la dépression et de la monotonie ». Le film raconte l’histoire d’un couple qui se dispute sur une péniche conduite par un vieil excentrique. La femme s’enfuit, le mari déprime et le vieillard ira chercher la jeune fille à Paris et la ramènera sur l’Atalante. Le film est aujourd’hui considéré comme un chef d’œuvre du cinéma français et VIGO comme un réalisateur à l’influence notable (TRUFFAUT, KUSTURICA s’en inspireront).

Je vous conseille donc de découvrir ces deux films qui existent en médiathèques.

Sources : VIGO Jean, Zéro de conduite, L’Atalante, 1933-34. Encyclopédie du cinéma (article « Jean VIGO »).

Commenter cet article