Bertrand TAVERNIER (1941), fou de cinéma

Publié le par Thomas CLERMIDY

Bertrand TAVERNIER

Bertrand TAVERNIER

BA L'horloger de Saint-Paul

BA Coup de torchon

BA L 627

BA Dans la brume électrique

BA Que la fête commence

BA Un dimanche à la campagne

BA La passion Béatrice

BA La vie et rien d'autre

BA La fille de D'Artagnan

BA Capitaine Conan

BA Laissez-passer

Extrait Daddy nostalgie

BA L’appât

BA Ça commence aujourd'hui

BA Holy Lola

BA Quai d'Orsay

BA Autour de minuit

BA Voyage à travers le cinéma français

Il commence sa carrière cinématographique comme critique aux Cahiers du Cinéma. Puis il se lance dans la réalisation de longs métrages et réalise son premier film, L’horloger de Saint Paul, en 1974.

Fou de cinéma, Bertrand TAVERNIER s’essaiera à tous les genres : policier (L’horloger de Saint-Paul, Le juge et l’assassin (BA dans l’article « La culture et les arts endeuillés en ce début d’année 2016 »), Coup de torchon, L 627, Dans la brume électrique (son unique film américain)), historique (Que la fête commence, Un dimanche à la campagne, La passion Béatrice, La vie et rien d’autre, La fille de D’Artagnan, Capitaine CONAN, Laissez-passer, la princesse de Montpensier (BA dans l’article consacré à Lambert WILSON)), drame (Daddy nostalgie, L’appât, Ça commence aujourd’hui, Holy Lola) comédie (Quai d’Orsay), documentaire (Autour de minuit, Voyage à travers le cinéma français).

Il est également président de l’Institut Lumière.

Je vous conseille de visionner ces films. Ils sont tous disponibles en médiathèques.

Sources : Les films mentionnés ci-dessus. Encyclopédie du cinéma (article Bertrand TAVERNIER).

Commenter cet article