Belle du Seigneur d’Albert COHEN, Gallimard, Paris, 1968

Publié le par Thomas CLERMIDY

Belle du Seigneur d'Albert COHEN
Belle du Seigneur d'Albert COHEN

Belle du Seigneur d'Albert COHEN

Solal est amoureux d’Ariane qui vit avec Adrien. Avec l’aide de son mentor, Mangeclous, Solal va séduire la belle Ariane. Cette dernière succombera à son charme. Mais finalement, les deux êtres vont se séparer, se retrouver et mourir. Il s’agit d’une belle histoire d’amour et de mort. L’histoire d’amour, platonique s’étale sur plus de 200 pages, puis l’histoire d’amour réel dure 50 pages. Enfin les 300 dernières pages racontent la lente déchéance des deux héros. Le livre est également peuplé de personnages décalés comme Mangeclous, mentor spirituel de Solal qui n’arrête pas de faire des blagues sur la relation entre Adrien et Ariane. Le livre est certes long, mais il mérite d’être (re)découvert car Albert COHEN passe avec brio d’une scène cocasse à une scène dramatique. Il figure également en dixième position du classement des vingt livres préférés des français organisé par l’émission la Grande Librairie. Il faut donc lire ce livre passionnant de bout en bout.

NB: Il s'agit d'une critique personnelle d'un livre. Les propos sont donc propres à l'auteur de cet article.

Commenter cet article