Jack LONDON, une aventure américaine

Publié le par Thomas CLERMIDY

Jack LONDON

Jack LONDON

Jack LONDON nait à San Francisco en 1876. Il est le fils de Flora WELLMAN et de John LONDON.

 

Durant son enfance et son adolescence, Jack exerce de nombreux petits boulots tels pilleurs d'huitres, travaille dans la patrouille de pêche, fréquente les voyous du port d'Oakland, découvre l'alcool.

 

Ensuite, Jack part chasser le phoque au large des côtes japonaises. Cette expérience lui inspirera son premier roman, un typhon au large du Japon. Puis, il suit les vagabonds le long des voies de chemins de fer et participe à la marche des chômeurs sur Washington. Il sera emprisonner pour vagabondage, deviendra socialiste et lira des auteurs comme NIETZSCHE ou DARWIN.

 

En 1897, il participe à la ruée vers l'or dans le Klondike mais il attrape le scorbut. Il sera rapatrié à San Francisco. Cette aventure lui inspirera ces récits du Grand Nord comme le Fils du Loup qui rencontre un beau succès.

 

Il se marie et a deux filles. En 1903, il part quelques mois à Londres ou il écrira Le peuple d'en bas. En 1904, son livre L'appel de la foret devient un best-seller. Même scénario pour Croc Blanc l'année suivante.

 

Il se fait construire un bateau le Snark et entame un tour du monde qui se finira en Australie, Jack LONDON souffrant d'une maladie tropicale. C'est durant cette période qu'il écrit son chef d'œuvre, Martin Eden.

En 1909, il est de retour en Californie et il entreprend un voyage au Cap Horn. Il écrit son autobiographie John Baleycorn qui parle notamment de son problème d'alcoolisme. Il quittera le parti socialiste en 1916. La même année, atteint d'urémie, il décède après avoir pris une trop forte dose de médicaments.

Sources: Emission Arte, Jack LONDON une aventure américaine. Emission Cela peut pas faire de mal  du 18 Février 2017 sur France Inter.

 

Commenter cet article