Entre ici Jean MOULIN

Publié le par Thomas CLERMIDY

Jean MOULIN

Jean MOULIN

Jean MOULIN naît à Béziers en 1899. Il devient haut-fonctionnaire et notamment préfet d'Eure et Loir en 1939. Il sera démis de ses fonctions de préfet par les Allemands en 1940 car il refusa de leur livrer des tirailleurs sénégalais.

 

Jean MOULIN s'engage ensuite dans la Résistance et rejoint le général DE GAULLE à Londres. Là-bas, il unifie, les mouvements de Résistance et prend le surnom de "Max". Il fonde en 1943 le Conseil National de la Résistance (CNR).

 

La même année, il participe à une réunion de Résistants à Caluire et Cuire avec Raymond AUBRAC et d'autres compatriotes dans la maison du Docteur DUGOUJON. Mais un des membres de la réunion, René HARDY, va dénoncer le réseau à Klaus BARBIE, chef de la Gestapo à Lyon.

 

Jean MOULIN est alors arrêté et torturé par BARBIE et ses hommes dans la prison de MONTLUC. Il meurt de ses blessures en héros.

 

Ses cendres présumées sont transférées au Panthéon en 1964 et André MALRAUX, ministre des affaires culturelles, prononce un discours resté célèbre. En réalité, la tombe de Jean MOULIN ne comporte pas de cendres car son corps n'a jamais été identifié avec certitude.

 

Si vous voulez en savoir plus sur ce personnage emblématique de l'Histoire de France, je vous conseille de lire sans tarder la magistrale biographie que Jean-Pierre AZEMA a consacrée à Jean MOULIN.

 

Sources: Centre d'Histoire et de la Déportation de Lyon, AZEMA Jean-Pierre, Jean Moulin, Perrin.

 

Commenter cet article