Littérature// Roland BARTHES de Tiphaine SAMOYAULT, Seuil, Paris, 2015.

Publié le par Thomas CLERMIDY

Littérature// Roland BARTHES de Tiphaine SAMOYAULT, Seuil, Paris, 2015.

Un jour de 1980, un homme s’apprête à se rendre à son cours du Collège de France. Il vient de rencontrer et discuter avec les hautes sphères du pouvoir de l’époque (François MITTERRAND et Jack LANG). Mais lorsqu’il traverse la rue, il est malheureusement heurté par une voiture. Il meurt quelques heures plus tard à l’Hôpital de la Piété Salpêtrière. Cet homme s’appelle Roland BARTHES, qui fut à la fois un des plus grands penseurs du XXème siècle, mais également l’un des plus discrets.

A l’occasion du centenaire de sa naissance, de nombreuses personnalités (littéraires, intellectuels) lui rendent hommage appuyé. Parmi ces personnes, l’universitaire Tiphaine SAMOYAULT signe une biographie magistrale et lui rend un hommage particulièrement touchant.

On découvre un homme discret, souvent malade (il multiplia les séjours en sanatorium pendant la guerre de 39-45), et particulièrement éclectique. En effet, les analyses de BARTHES s’intéressent à la société de consommation et à ses nouvelles mythologies qui façonnent un homme moderne, à la publicité qui dresse des codes qu’il faut respecter sinon le citoyen est exclu du débat public, et à la photographie qui le passionne, etc.

Cette belle et érudite biographie est donc une excellente occasion de (re) découvrir Roland BARTHES, penseur atypique, mais parfois visionnaire (Ses analyses sur la société de consommation sont toujours d’actualité).

Je mentionne également la parution du livre de Laurent BINET, La septième fonction du langage, qui enquête sur la mort de Roland BARTHES. Le livre, écrit comme un véritable thriller, s’interroge sur la nature de la mort de Roland BARTHES. Sa mort n’était-elle pas commanditée par quelqu’un, se demande Laurent BINET dans cette fiction, qui constitue un des évènements de la rentrée littéraire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article